Le Portrait de Sisyphe Friedrich Durrenmatt

Le Portrait de Sisyphe Friedrich Durrenmatt

Le portrait de Sisyphe (Extrait)

.Il me semble aussi que nous avions engagé une conversation approfondie, conforme à la nature de mon interlocuteur, durant laquelle je n’avais cessé de réfuter une objection inlassablement répétée, consistant en une affirmation surprenante qui m’échappe aujourd’hui. C’était un dialogue épuisant qui tournait désespérément en rond. Nous ne nous étions tus qu’à l’instant où nous avions découvert au mur un tableau lourdement encadré, qui portait inscrit sur un petit rectangle le nom du Hollandais Jérôme Bosch. Nous considérâmes avec un grand étonnement ce petit tableau, qui était peint sur bois et représentait l’enfer dans ses supplices les plus abominables et secrets, troublés par l’étrange manière dont les rouges y étaient repartis. Il me semblait voir brûler un océan de feu dont les flammes ne cessaient d’engendrer de nouvelles formes à l’infini, et ce n’est qu’après un moment que je parvins à déchiffrer les lois qui semblaient régir ce tableau. Je fus surtout effrayé de constater que mon regard, très habilement guidé par ce peintre énigmatique, revenait constamment vers un personnage nu, qui, presque caché par la foule innombrable des suppliciés, roulait un rocher énorme vers le sommet d’une colline dressée comme une menace tout au fond du tableau………..

https://www.lalibrairie.com

Friedrich Dürrenmatt

Considéré comme un des écrivains majeurs de notre temps, Friedrich Dürrenmatt est né à Berne en 1921 et est mort en 1990 à Neuchâtel.

Dramaturge célèbre, il est aussi un narrateur subtil, nourri de philosophie. Il a façonné un univers grinçant, dans lequel la tragédie s’allie à la comédie pour déboucher sur le grotesque. Avec un talent fantastique, il revisite toutes nos notions morales.

Dans le répertoire de ses œuvres, nous pouvons notamment citer, La visite de la vieille dame qui a été jouée sur presque toutes les scènes du monde, La Promesse, un scénario devenu roman et adapté en 2011 par le réalisateur américain Sean Penn sour le titre The Pledge, La Panne, Justice que l’on peut qualifier de « Policier métaphysique » à travers de courts récits denses et mystérieux.

Aucune indifférence possible dans l’univers de Dürrenmatt, l’émotion suscitée, à la lecture de ses œuvres, ressemble à la profusion de couleur qui habille les nuanciers.

Partager cette publication


0